Barrage Grand Inga, DR Congo

Warning message

Nonexistent node nid: 862.

Grand Inga est le plus important projet hydroélectrique dans le monde. Sa réalisation est prévue sur le fleuve Congo, en République Démocratique du Congo (RDC), l’un des pays africains les plus corrompus et politiquement précaires. Ce gigantesque barrage, est partie intégrante d’une vision plus grande de la communauté économique internationale de développer la capacité énergétique à travers l’Afrique afin de stimuler le développement économique et industriel du continent. Mais, avec un coût évalué à 80 milliards de dollars US,  les inquiétudes grandissent sur le fait que les compagnies étrangères vont se faire d’énormes bénéfices sur ce méga-projet, et détourner l’attention des besoins de développement de la majorité d’Africains pauvres.

Grand Inga pourrait produire jusqu’à 39,000 MW d’électricité, soit deux fois plus d’énergie que le barrage des Trois Gorges en Chine, et plus du tiers de l’électricité totale actuellement produite sur tout le continent africain. Bien que les études de faisabilité sur Grand Inga ne sont pas encore totalement complètes, le projet est déjà présenté comme le moyen pour « illuminer l’Afrique », tant par les compagnies qui cherchent à en tirer profit que par les gouvernements qui espèrent recevoir de l’énergie électrique de ce projet. Grand Inga est listé comme projet prioritaire de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC), le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et le Conseil Mondial de l’Energie (CME).

Il est également prévu de développer Inga 3, (3,500MW), pour exporter l’énergie vers l’Afrique du Sud et d’autres pays voisins, et aussi pour attirer les industries à forte consommation d’énergie en RDC. Inga 3 est un projet prioritaire pour les Présidents d’Afrique du Sud et de la RDC.

Les barrages voisins Inga 1 et Inga 2 connaissent une réhabilitation majeure, avec l’assistance financière de la Banque Mondiale, de la Banque Européenne d’Investissement et de la Banque Africaine de Développement. Inga 2 est également soumis à une de réhabilitation à travers un plan de privatisation partiel, avec une compagnie peu connue, MagEnergy, ainsi qu’avec le soutien financier de la South Africa’s Industrial Development Corporation. Les communautés déplacées de Inga se battent depuis les années 1960 pour obtenir des compensations justes, mais n’ont rien reçu jusqu’ici. Le mauvais entretien ainsi que les problèmes financiers qu’ont connu Inga1 et Inga2 soulèvent des questions sur les risques qui pourraient survenir avec Inga 3 et Grand Inga.

More information: 

Nonexistent node nid: 862.

Lessons Learned on Chixoy

Facebook

Mailing lists

We offer many campaign-specific email lists to help you stay informed.

Sign up for urgent campaign actions and NewsStream: